« défonce toxicomaniaque »

 

Antidépresseurs, tranquillisants, psychotropes en général : surmédicalisation et toxicomanie médicamenteuse

Un extrait de l’émission de Canal+ « Lundi investigation », mars 2008 : « Tranquillisants : l’overdose ? » Il y est question de ces patients drogués avec les « drogues du pauvre », comme le dit spontanément une femme traitée depuis une dizaine d’années par des quantités ahurissantes de plusieurs types de psychotropes à la fois. C’est le même constat que faisait Paul Arcand dans son documentaire « Québec sur ordonnance », dont nous avons rendu compte dans cette note. Certains patients passent d’un comprimé au « millefeuille thérapeutique », puis à la « défonce toxicomaniaque »… Mais dire, comme le fait un médecin interviewé, que les médecins sont conscients mais ne peuvent pas résister à la pression des patients est bien trop léger… Les médecins seraient, paraît-il, trop gentils et n’auraient pas appris à dire non… Plus raisonnable semble l’explication du directeur de la revue Prescrire et celle de Philippe Pignarre qui mettent en cause le marketing de l’industrie pharmaceutique, y compris la publicité déguisée en « campagnes d’information », qui atteint à la fois les médecins et les patients.

 http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/04/20/antidepresseurs-tranquillisants-psychotropes-en-general-surm.html

témoignages
 
J’ai 25 ans, je vis seul, au chomage.j’ai decouvert les drogues a 14 ans
cannabis toute la journée (avec un bang) et meme ces derniers temps la nuit.
de 17 a 21 ans j’ai passer ma vie en teuf et teknival (tekno), ou j’ai eu la curiositée de gouter d’abord l’extasi, ensuite le speed (amphetamines), puis le LSD, puis la cocaine, la ketamine, puis l’heroine (voie nasale), tous ca arroser d’alcool et parfois, tous, en 48heures de teuf non-stop
de 21 a 24 ans j’ai arreter de faire la fete car j’etais blazé mais chez moi de grosses sequelles sont aparrue donc traitement au subutex pour ma toxicomanie a l’hero et prise de LEXOMIL (ordonnances de mon pere medecin) mais je re-prennais aussi le weekend certains produits (LSD exta, coke)j’ai reussi a arreter le subutex il y a 6 mois, j’avais essayer seul et sans conseils au moins 5 fois avant mais c’etais trop dur, j’ai arreter grace a une plante: l’iboga. Je ne dirais pas que l’iboga c bien car ca reste une drogue mais, moi ca m’as bien aider.le probleme c que depuis je me suis mis a boire tous les jours et lexo a gogo (1 jours et 1 nuit quand « ca va bien… »)
depuis c’est encore pire qu’avant, je suis en train de devenir fou, j’ai perdu bcp de memoire, donc j’ai decider d’arreter de boire, de fumer et de prendre du lexomil, etre « clean »l’alcool ca va, j’ai confiance, et ca ne me pose pas trop de pb, j’ai reduit ma conso depuis quelques semaines et ca fais 8 jours que j’ai pas bu une goute.
le cannabis, je le connait « par coeur », c pareil ca devrait bien ce faire mais alors j’ai prit un enorme claque en arretant les benzo
je pensait que ca allez etre simple par rapport au opiacé, kel erreur !!!!
je vient d’arreter brutalement, il y a 3 jours, et

ca n’as jamais ete aussi dur physiquement et mentalement, c plus dur que pour l’hero (mentalement) fatigue extreme, crampes, insomnies, sudations enormes, mal de cranes tres tres tres intensse, phobie social, parano aigue, trouble visuel et sensoriel, spasmes, mouvement anormal de mes membres, tremblement, depression, crises d’angoises, anxiétée constente ou presque.

j’ai decider hier, d’allez voir sur internet car j’etais pres a allez a l’HP tellement ca n’allait pas et je me sens mieux en sachant ce qui es en train de m’arriver, de savoir que c CA le sevrage du lexo
tous c temoignages c de l’or pour moi, ca m’aide, vive l’internet !
mais voila, j’ai reussi a ecrire ce texte car j’ai pris une moitiée de lexo ce soir. Sinon impossible de garder les yeux plus de 10minutes devant l’ecran, trop trop mal au crane.

d’ailleur j’aimerais savoir comment faire

pour arreter ou reduire ce mal de crane (j’ai l’impression que ma tete va exploser), c ce qui me derange le plus avec la parano et l’anxiétée.

http://www.benzo.monforum.net/viewtopic.php?t=534

Pire que l’héroïne :
témoignage
 
 
  
« J’aurais dû mentionner que, physiquement parlant, les opiacés DEO est un morceau de gâteau par rapport aux benzos. »
« Je l’ai dit, je n’ai pas dormi pendant 21 jours »
« C’est peut être la plus horrible chose au monde à avoir à passer »
 
 
Cet article a été publié dans benzodiazepine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s