Liste de symptômes de sevrage aux benzodiazépines

Symptômes de sevrage aigu

Acouphènes

Agitation

Agoraphobie

Agressivité

Akathisie

Anxiété

Apathie

Ataxie (trouble de la coordination des mouvements)

Attaques de panique

Bouffées de chaleur

Cauchemars

Manque de souffle

Constipation

Convulsions (en cas de sevrage brutal)

Démangeaisons, peau sèche

Dépersonnalisation

Dépression

Déréalisation

Diarrhée

Distorsion de l’image corporelle, perceptions faussées

Douleurs dentaires

Dysphorie

Excitabilité

Faiblesse musculaire, « jambes en coton »

Fasciculations

Fibromialgie (symptome de)

Formication

Goût métallique dans la bouche

Hyperacousie (hypersensibilité au son)

Hypersensibilité sensorielle

Hyperosmie (odorat sensible)

Hyperthermie

Hyperventilation

Insomnie

Irritabilité

Jambe sans repos (symptome des)

Nausées

Nervosité

Obsessions

Palpitations cardiaques

Pensées intrusives

Perte de poids (peut être très rapide)

Perturbations sensorielles

Photosensibilité

Prise de poids

Rage irrationnelle

Sensation de brûlure au niveau du cuir chevelu

Sensation de choc électrique à travers le corps

Sensation d’étouffement

Sensation d’inconfort et d’oppression dans la poitrine

Spasmes (habituellement musculaires)

Sueurs, suées nocturnes

Symptômes psychotiques (habituellement temporaires et limités au sevrage rapide)

Tasikinésie

Tremblements

Vomissements

 Symptômes de sevrage “Cold Turkey” (arrêt brutal)

 Les symptômes suivants sont en général limités au sevrage par arrêt brutal ou au sevrage rapide à partir de doses élevées de benzodiazépines :

Crise d’épilepsie

Confusion

Convulsions

Délire

Hallucinations

Symptômes psychotiques

Symptômes de sevrage prolongé

Acouphènes

Anxiété

Akathisie

Apathie

Ataxie

Blépharospasme (saut de muscle de la paupière)

Brûlures d’estomac

Changement de couleur de l’iris

Constipation (alternant souvent avec la diarrhée)

Convulsions myocloniques (spasmes des muscles / des nerfs)

Crampes d’estomac

Crampes musculaires

Démangeaisons et douleurs des yeux

Dépersonnalisation

Dépression

Déréalisation

Déshydratation

Diarrhée (alternant souvent avec la constipation)

Douleurs articulaires

Douleurs dentaires

Douleurs dorsales

Douleurs mammaires

Dysphagie (gêne ou blocage de la déglutition)

Envies irrépressibles (« cravings »)

Faiblesse (des muscles et des os)

Fasciculations

Fibromialgie (symptômes de)

Formication (sensation d’avoir des insectes rampant sur la peau)

Fluctuations de la tension

Fluctuations de la libido

Gastrite

Hyperacousie

Hyperesthésie (hypersensibilité sensorielle)

Hyperosmie

Infections fongiques (du type candidose)

Insensibilité de la peau

Insomnie

Irrégularité menstruelle

Kakosmie (impression de sentir des odeurs nauséabondes)

Leukonychie (coloration des ongles par tâches blanches)

Maux de tête sévères

Nausée

Oedèmes (habituellement des chevilles ou du visage)

Oesophagite

Palpitations cardiaques

Paresthésies (engourdissement, brûlures et picotement, douleurs d’aiguilles)

Perte de cheveux

Perte de concentration

Perte de mémoire à court terme

Perturbations visuelles (vision floue, double, ou images très vives, éclatantes)

Problèmes neurologiques (anesthésie topique)

Pupilles minuscules

Réactions allergiques

Regard vitreux

Rétention d’eau

Rigidité musculaire

Sensation de choc électrique dans le corps

Sensation de brûlure dans la colonne vertébrale

Sinusite

Soif

Spasmes musculaires

Symptômes grippaux

Tension musculaire anormale

Toux sèche, irritante

Transpiration excessive et suées nocturnes

Tremblements

Troubles de l’équilibre (le sol semble bouger sous les pieds)

Troubles urinaires (vessie hyperactive / ou le contraire)
Vertige

Vomissements

Cet article a été publié dans benzodiazepine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Liste de symptômes de sevrage aux benzodiazépines

  1. luciane B dit :

    je reconnais bien ces symptomes ,j’ai pris durant 6 ans un neuroleptique caché « agréal « pour les bouffées de chaleur et qui était de la classe des BENZAMIDES
    aprés 3 ans d’arrêt ,j’ai toujours le syndrome parkinsonien provoqué par cette cochonnerie

  2. luciane B dit :

    bonjour

    je suis une femme qui a le syndrôme parkinsonien provoqué par agréal (médicament pour les bouffées de chaleur )bénzodiazépine
    + de 1000 femmes recensées auprès de l’AAAVAM.

    IL EST BIEN DIFFICILE D’ÊTRE RECONNUES VICTIMES COMME LE MEDIATOR.

    Combien de femmes ont perdu leur emploi,leur qualité de vie ,leur santé en ayant pris AGREAL sur de nombreuses années
    Nous demandons à être RECONNUES VICTIMES tout comme pour le médiator et que les femmes qui se battent pour avoir leur dossier médical aient la preuve que agréal leur a bien été prescrit ,qu’elles soient entendues aussi afin de récupérer leur dossier médical comme la loi l’oblige et que celles qui n’ont pas les 3000 euros puissent être reconnues victimes également.

    AGREAL -médicament pour les bouffées de chaleur = NEUROLEPTIQUE CACHE

    Des femmes empoisonnées à long terme malgré les mises en garde à l’étranger
    + de mille femmes en France ont des effets secondaires graves ,dyskinésie faciale,syndrome parkinsonien
    ,dépressions avec pour certaines tentatives de suicide ,nausées,angoisses ,vertiges,douleurs musculaires ,fatigue intense ,brulure dans la bouche ,perte d’équilibre,plus goût à la vie et combien d’autres effets marqués sur cette liste
    après plus de 3 ans d’arrêt de ce médicament nous souffrons toujours aucun antidote pour nous
    nous avons été mises sous camisole chimique à notre insu.
    Certaines ne peuvent fournir d’ordonnance puisque leur médecin ou pharmacien font obstacle
    Nous avons déjà envoyé par le passé des courrier à madame Bachelot ancien ministre de la santé mais toutes sans réponse.
    NOTRE VIE A BASCULE PARCE QUE NOUS FAISIONS CONFIANCE A LA MÉDECINE

    UNE PETITION EST EN LIGNE qui sera envoyée à monsieur Xavier BERTRAND afin que TOUTES soient entendues car pour le moment quelques dossiers sont retenus parce que ces femmes ont une mutuelle qui leur paie l’expert et ont des preuves de la prise d’agréal MAIS LES AUTRES !!!

    merci pour vos signatures
    lien de la pétion

    http://www.mesopinions.com/Etre-reconnues-victimes-de-AGREAL–neuroleptique-cache—petition-petitions-dbbfcfaa6a77e31dd3afa1ee4b67025d.html

    seul votre prénom apparait
    n’oubliez pas de valider votre signature dans le mail que vous recevrez

    merci pour votre solidarité

  3. reine dit :

    bonjour
    j’ai signé
    courage à vous toutes

    • luciane B dit :

      merci reine
      votre commentaire date de février et je n’ai été averti qu’aujourd’hui de votre message
      avez vous pris agréal ?
      bonne journée à vous

  4. julien dubois dit :

    J’ai commencé à prendre du Lexomil début juillet 2015 à cause de problèmes au travail, fin juillet j’ai été licencié, je l’ai très mal vécu, en plus j’avais des problèmes de tapages nocturnes avec un voisin, donc j’ai fait plusieurs crises de colère, j’ai prit du Lexomil un peu d’une manière anarchique, pour etre sur de me calmer et surtout pour dormir sans entendre le bruit des uns et des autres, en décembre j’ai stoppé net cette cochonerie s’en pensé aux conséquences du syndrome de sevrage, contracture musculaire au niveau cervical coté droit, de la dysphagie, gene respiratoire, sensation d’étouffement, douleurs musculaires, douleurs dans l’estomac, nausées,
    honnêtement je n’en peux plus, je rend meme ma famille completement dingue avec toutes mes attaques de panique, je pense parfois au suicide, la notice du Lexomil est très mensongère en ce qui concerne le syndrome de sevrage, elle ne mentionne qu’une dizaine de symptômes, oubliant comme par magie la bonne centaine d’autres, si j’avais lu avant cette liste, jamais je n’en n’aurais prit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s