Principales adresses internet benzodiazépines : havlane, seresta, rivotril, tranxène, lysanxia, Rohypnol, valium, temesta, xanax, lexomil, myolastan…et assimillés : stilnox, imovane, stresam, atarax, lyrica, neurontin, équanil…

Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, le 7 septembre 2001
Respecter la durée de prescription Elle doit être aussi brève que possible, notamment de 8 à 12 semaines dans les troubles anxieux, réduction de posologie comprise, de 2 à 5 jours en cas d’insomnie occasionnelle et 2 à 3 semaines en cas d’insomnie  transitoire (excepté pour fluni trazépam et triazolam, dont la durée de prescription ne doit pas excéder 14 jours).
Arrêté du 7 octobre 1991 fixant la liste des substances de la liste I des substances vénéneuses à propriétés hypnotiques et/ou anxiolytiques dont la durée de prescription est réduite1
Le site mondial le plus complet en ce qui concerne les benzodiazépines. Le site de ray Nimmo
Le groupe de soutien s’appelleront benzodiazépines : coopération pas Confrontation (BCNC). Il s’adressera principalement à ceux qui sont touchés par les prescriptions de benzodiazépines qui fourni une aide partout où c’est nécessaire.
en français et anglais
le site de wayne Douglas
facebook
RESOLUTION AP (90) 3 RELATIVE A LA PRESCRIPTION DES BENZODIAZEPINES 18 octobre 1990
une surprescription et une consommation prolongée des benzodiazépines (médicaments anxiolytiques et hypnotiques) dans les troubles du sommeil et de l’anxiété, alors que les risques liés à ces médicaments sont supérieurs aux bénéfices
Le fait que les modalités de déclaration n’aient pas encore été fixées par l’arrêté du ministre chargé de la santé, pris sur proposition du directeur général de l’Afssaps, prévu à l’article R. 5219-15 ne dispense en rien les médecins de cette obligation
« Au total on peut paradoxalement considérer tous les sédatifs comme des anti-sommeils puisque que leur effet inhibiteur de l’éveil s’exerce tout autant sur les mécanismes produisant le sommeil. »
L’efficacité et la sécurité d’emploi de RIVOTRIL® ne sont en effet pas établies dans le traitement de la douleur (notamment, douleurs osseuses…), ni dans les indications habituelles des autres benzodiazépines (notamment anxiété et troubles du sommeil
En raison du risque de pharmacodépendance, d’abus et d’usage détourné du Rivotril, un arrêté paru au Journal Officiel du 6 septembre 2011 précise que la délivrance de clonazépam par voie orale est désormais soumise à prescription sur ordonnance sécurisée.
La posologie et le dosage doivent être rédigés en toutes lettres. Les chevauchements sont interdits sauf mention expresse du prescripteur. La copie de l’ordonnance doit être conservée 3 ans.
La durée maximale de prescription reste de 12 semaines.
« Nous sommes unis en esprit par le désir que la vérité éclate enfin au grand jour et pour que d’autres soient épargnés par la douleur que nous avons éprouvée. »
Tout sur les benzos et le sevrage par le professeur heather Asthon (français)
Prévention des toxicomanies liées aux médicaments psychotropes chez les personnes agées, les femmes et les enfants.
sans commentaire
Les effets secondaire des médicaments : dépendance aux médicaments, syndrome de sevrage aux médicaments,dommages produient par les médicaments, morts par médicaments.
Benzodiazépine: l’histoire a une manière inexorable de se répéter. Cela a toujours été une surprise pour moi que nous ayons permis à l’histoire de se répéter en matière de médecine, quand nous pourrions tellement facilement apprendre de nos erreurs.
L’ANALYSE DES PRESCRIPTIONS MONTRE QU’IL N’EST ACTUELLEMENT PAS FAIT UN BON USAGE DES MÉDICAMENTS PSYCHOTROPES EN FRANCE
« 80 % des prescriptions sont le fait de médecins généralistes. Un tiers des prescriptions de psychotropes sont faites de façon inappropriée. Deux tiers des personnes prenant des anxiolytiques n’ont aucun problème psychique particulier »
Le manque d’information objective fourni aux consommateurs. Manque de responsabilité légale. Manque d’infrastructure sérieuse et confortable pour le sevrage et surtout de compétences et de connaissances.Les directives de prescription non suivies.
Pour certains utilisateurs chroniques de benzodiazépine, le sevrage peut être trés long. Une importante minorité, peut-être 10% à 15% développent un syndrome prolongé de sevrage aux benzodiazépines
« C’est un grand problème pour la santé humaine que tant de gens à travers le monde consomment ce type de drogue »
Environ 60% des utilisateurs de tranquillisants et de somnifères souffre des effets nuisibles et de sevrage après 2 – 4 semaines d’utilisation.(60 à 80% selon gurli Bagnail, New Zealand
Ce Tableau d’équivalence des benzodiazépines est basé sur la recherche et l’expérience clinique du professeur C Heather Ashton
Comment les drogues psychiatriques fonctionnent vraiment Effets défavorables des drogues sur le cerveau et l’esprit Le rôle de la FDA Pratiques des compagnies pharmaceutiques en matière de médicament. Développements médicaux et légaux récents
Un sevrage brusque aux benzodiazépines a comme conséquence un syndrome plus grave et beaucoup plus handicapant. En plus il peut y avoir comme conséquence : Convulsions, qui peuvent avoir comme conséquence la mort 3 4
La théorie: l’éthique. La réalité: le cauchemar
références anglaises qui prouve que c’est en parfaite connaissance des choses que les toubibs ont prescrit, prescrivent encore et toujours sur le long terme les benzodiazépines
Des avertissements doivent êtres donnés à la premiére prescription!
la réglementation concernant le Rohypnol ®, le Subutex ®, le Temgésic ® et le Tranxène ®.
Il est prouvé que l’utilisation régulière de benzodiazépine n’est plus efficace après quelques semaines à quelques mois
Il est prouvé, par de nombreuses études, que les hypnotiques deviennent objectivement inefficaces lors de l’administration chronique. Cette inefficacité se voit objectivement sur les enregistrementd de sommeil. Après un temps variable allant de 2 semaines
Professeure C Heather Ashton, DM, FRCP
En d’autres termes, aucune caractéristique chimique ne peut distinguer entre un psychotrope appelé  » drogue  » et un autre appelé  » médicament « par le professeur david Cohen
antidépresseurs, somnifères, anxiolytiques…
Êtes-vous conscient des graves à courts et à long terme indésirables effets secondaires potentiels de tranquillisants et somnifères, y compris des troubles cognitifs ou des lésions cérébrales qui peut être permanentes, la dépendances croisés avec d’autres médicaments, les effets psycho-moteur, réactions paradoxales, création d’anxiété, dépression, surdoses, idées suicidaires, émoussement affectif, dépendance et de sevrage etc.. ?
de Patrick Lemoine. Des sources bibliographiques et les principaux sites Internet sur la question
symptoms of dependence withdrawal …
L’article synoptique récent édité par Dupont (soutenu par Upjohn) a reconnu que l’utilisation de benzodiazépine est problématique
Les objectifs de la campagne de Beat The Benzo’s
Benzodiazépines, effets secondaires et risques
« j’ai vu des personnes qui n’étaient pas retablis de leur sevrage aux benzodiazépines et avaient toujours des symptomes des mois et meme des années aprés prés l’arret du traitement.
BENZODIAZÉPINES par ray Nimmo
NE PAS EMPLOYER Eszopiclone (LUNESTA) : Un Non-Ainsi-Nouveau comprimé somnifère(Juillet 2005) Nous recommandons que vous pas employez cette drogue parce qu’elle n’a aucun avantage unique, est coûteuse et a causé le cancer dan
The benzodiazepine withdrawal syndrome
De tous les problèmes produits par les médicaments que les médecins prescrivent, la toxicomanie est sans doute l’un des plus gênants. C’est avec le soi-disant tranquillisants «mineur» et somnifères que les médecins ont fait plus de dégâts
les effets de ces drogues légales sont généralement supérieurs à ceux des drogues illégales et génèrent donc des effets plus dévastateurs et débilitant …
il est démontré que les somnifères ne sont efficaces que sur une très courte durée
le concept «d’attaques de panique», qui est classé dans le DSM4, avait été spécifiquement élaboré par Donald Klein pour le laboratoire Upjohn qui allait mettre sur le marché le médicament Xanax.
la mise en circulation des benzodiazépines devenues trop souvent  » remède miracle  » ou  » drogue légale  » ou parfois même à la base de massacres, tueries familiales et d’une multitude d’accidents médico-légaux du travail et de la circulation
plus de 15 % les auteurs et victimes d’accidents de la route dans ce pays sous l’influence de médicaments psychotropes cette proportion serait de 20 % aux Etats-Unis
Une revue de la littérature internationale portant sur les cinq dernières années montre que l’exposition à un médicament potentiellement responsable est retrouvée chez 1 % à 10 % des accidentés de la route
L’utilisation d’une « aide au sommeil » induit rapidement un état de tolérance
25 à 30 % des adultes en population générale utilisent des anxiolytiques ou des hypnotiques occasionnellement ou régulièrement sur une année
Le sevrage des benzodiazépines est difficile, parfois plus difficile pour le patient qu’un sevrage d’opiacés ou d’alcool. Il doit se faire selon un schéma individualisé et lent, sur des semaines voire des mois (Frare & Perugi 2000).
le fait de supprimer l’indication de ce médicament pour les formes chroniques d’insomnie en 2005 n’a eu aucun effet sur la quantité vendue durant les 5 années suivantes.
il faut retenir que la diminution des doses de Noctran ne doit pas dépasser 10 % de la quantité habituelle pendant les 15 premiers jours. On renouvelle l’expérience pendant 2 autres semaines en respectant la même proportion de diminution. Le patient procèdera ainsi jusqu’à obtenir une dose journalière négligeable au point de pouvoir s’en passer sans séquelle
Benzodiazépine: un traitement datant de plusieurs semaines ne doit pas être arrêté brutalement.
un site web conçu pour rendre conscient le public des dangers de l’Ambien, Ambien CR et Zolpidem. C’est aussi une base de données mondiale de certaines des victimes de l’Ambien, Ambien CR et Zolpidem.
La prescription des hypnotiques et des anxiolytiques doit reposer sur une analyse soigneuse de la situation clinique, en cherchant à séparer ce qui relève des difficultés transitoires et des réactions à une pathologie somatique, de la pathologie psychiatrique confirmée. Elle doit être régulièrement réévaluée et tenir compte des indications de l’AMM, de la fiche de transparence et de l’arrêté du 7 Octobre 1991. Un traitement datant de plusieurs semaines ne doit pas être arrêté brutalement. Dans le cadre de cette prescription :
– Il n’y a pas lieu, dans le traitement de l’anxiété, d’associer deux anxiolytiques (benzodiazépine ou autre).
– Il n’y a pas lieu d’associer deux hypnotiques. – Il n’y a pas lieu de prescrire des anxiolytiques et/ou des hypnotiques sans tenir compte des durées de prescription maximales réglementaires (incluant la période de sevrage) et sans réévaluation régulière. Les durées de prescription doivent être courtes et ne pas excéder : – 4 à 12 semaines pour les anxiolytiques, – 2 à 4 semaines pour les hypnotiques (2 semaines pour le triazolam).
– Il n’y a pas lieu de prescrire un anxiolytique ou un hypnotique sans débuter par la posologie la plus faible, sans rechercher la posologie minimale efficace pour chaque patient, ni de dépasser les posologies maximales recommandées.
La durée du traitement doit être la plus courte possible, à la dose efficace la plus faible, sauf si le médecin prescripteur l’indique expressément :pas plus de 12 semaines (y compris la période de sevrage) pour le traitement de l’anxiétépas plus de 4 semaines (y compris la période de sevrage) pour le traitement de l’insomnie.Au-delà de ces durées, les effets favorables des benzodiazépines s’épuisent et des effets secondaires peuvent apparaître.
La plus faible dose efficace, individuelle, doit être recherchée et prescrite pour une période limitée, de quelques jours à 4 semaines maximum incluant la période de diminution de la dose.Le cumul de plusieurs médicaments àeffet sédatif est à proscrire : il n’apporte pas d’effet supplémentaire mais potentialise les effets indésirables parfois graves
Une personne sur 2 de plus de 70 ans fait usage de psychotropes en France. 20% des 10 millions de personnes âgées consomment de façon chronique des hypnotiques ou anxiolytiques, tandis que la balance bénéfice/risque leur est clairement défavorable, qu’il s’agisse des troubles du sommeil ou des troubles anxieux.
Lorsqu’ils sont combinés, ils forment une combinaison mortelle et pourtant, les médecins continuent de les prescrire à coups d’ordonnances en veux tu en voila.
Ce blog n’est ni possédé ni créé par un médecin ou n’importe quelle autre forme de personnel médical .

Les conseils obtenus à partir dans ce blog ne devront pas être substituées aux conseils d’un médecin qui est bien informé concernant ces thèmes (il n’y en a pas encore en France…). Toutes les informations obtenuent ici seront employées à vos propres risques.Afin d’être en conformité avec la loi française : Nous vous signalons que vous ne devez tenir aucun compte de tout ce qui est dit dans ce site. En cas de maladie, vous devez consulter un médecin et vous conformer à ses prescriptions

20 % des 10 millions de personnes âgées consomment de façon chronique des hypnotiques ou des anxiolytiques


Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Principales adresses internet benzodiazépines : havlane, seresta, rivotril, tranxène, lysanxia, Rohypnol, valium, temesta, xanax, lexomil, myolastan…et assimillés : stilnox, imovane, stresam, atarax, lyrica, neurontin, équanil…

  1. Calcul IMC dit :

    Merci pour ces liens très pratiques et qui sont issus d’un gros travail d’investigation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s